17/05/2007

EBC 1: BIERES d'ITALIE

Pour commencer, une petite revue des bières qui étaient à notre disposition pendant ces 4 jours. Les principales avaient leur stand et étaient disponibles à la pression. J'ai pu déguster et redéguster ces bières suffisamment que pour pouvoir les commenter précisememnt et même le reconnaître à l'aveugle.Voici sonc cette petitze synthèse dans un ordre croissant, à mon sens, de qualité.

Theresianer

http://www.theresianer.com/inglese/index.html 61 pointsSituée à Trévise, affichant un âge vénérable de plus de 2 siècles (1766), c'est le petit poucet de la série, puisque seulement 25 000 hl sont produit chaque année. La premium lager qui nous était offerte est une bière à l'ancienne, respectant la loi de pureté allemande, qui impose de n'uttiliser que du malt, de l'eau, du houblon et de la levure. Le procédé est aussi anachonique avec une maturation de la bière de près de deux semaines. Pur malt, c'est une bière qui a de la mâche, beaucoup de corps, mais qui hélas paraît un peu trop rustique en raison de la présence de notes oxydatives et d'une amertume astringente. Dommage.Poretti (55-71)La bière dégustée le premier jour se présentait bien, légèrement fuitée, corps honnête, peyiye astringence pas désagréable, ce qu'on attend d'une pils rafraîchissante. Hélas, les autres jours, des arômes d'égoûts étaient franchement dominant et la rendait presqu'imbuvable.Becks (63 points)On revient à une autre pur malt, mais produite à une échelle incomparable. Je connais très bien cette bière qui est mainteannt dans le giron belgo-brésilien d'Inbev. Si la brasserie est probablement le "state of the art" en matière technologique, on est loin deretrouver cela dans le verre. Elle possède une dominante de rhubarbe-pomme verte due à la présence important d'acetaldehyde qui masque l'arôme de malt et de houblon. La deuxième remaprque concerne l'amertume et l'astringence qui sont à mon avis peu élégantes. Dommage également.Nastro Azzuro 65Presqu'une bière de table tellement c'est dilué, on se rapproche des lager américaines. Ok si vous n'aimez pas l'eau. Sans défaut si ce n'est l'absence de matières premières, mais le style est voulu.Heineken 70Avec heineken, pas de surprises, elle est d'une régularité presqu'infaillible. mais il faut aimer, les esters, ces esters qui apportent du fruit typé banane, mais également cette note de bonbon anglais parfois un peu écoeurante. L'amertume fait le service minimum, on cherche vainement un arôme de houblon, sans succès. Mais c'est sans défaut.Peroni 71La brasserie appartient au géant SAB-Miller. Plus équilibrée que la Heineken, mais pour amateurs de bière légère. Du fruit, peu de malt, peu d'amertume, mais sans défaut.Moretti 77Rachetée il y a quelques temps par Heineken, la bière en porte la marque en raison de son fruité dominant. Mais c'est moins ecoeurant que la Heineken. Bien équilibrée en bouche, avec une amertume peu marquée mais présente, elle se boit avec plaisir.

21:26 Écrit par Laurent dans News | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.