18/09/2008

BON WEEK-END

Il est des rentrées qui pourraient commencer plus mal (mais peut-être aussi moins vite...). Après la reconnaissance de mes clients, qui viennent se passionner régulièrement à la boutique-salon de l'odyssée; la vôtre, qui me lisez de plus en plus régulièrement, celle des scientifiques qui ont très bien accueilli ma conférence brassicole à la XIIIème JdeClerckChair, voici celle de médias, et plus particulièrement du supplément WEEK-END du Vif/l'express.

Cela me touche et j'espère que cela donnera le petit coup de pouce nécessaire pour assurer la pérennité de cette aventure qui me tient tant à coeur. (J'en profite pour dire qu'il reste ncore deux places pour le cours d'initiation ;-).

Bon je vous laisse déjà, ce samedi c'est justement la balade gastronomique nature, escargots et champignons; et il y a encore plein de préparatifs à faire. Un parfum déjà de ce qui attend les inscrits (là c'est complet, mais on le refait deux fois par an): soupe d'épiaire (au délicat parfum de cèpes), tapenade de capucine, houmous de sumac, cornes de gatte du jardin aux petit gris du jardin, tourtes de bourrache et consoude au comté, tourtes aux champignons des bois, crumble de coing à la fève tonka, ... tout cela arrosé des meilleurs vins naturels de Ganevat, Tissot, Mosse, Clapas, Descombes, ... Bon vivement la fin de ma cure uvale;-).merci à tous, sincèrement!Laurent

10:40 Écrit par Laurent dans News | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/09/2008

BLING BLING; Brasserie du PILAT

Amusant, cette expression popularisée grâce à Sarko. J'en ai recherché l'origine, cela viendrait du goût exacerbé des musiciens hip hop et rap pour les signes extérieurs de richesse. Cet manie un peu détestable de se montrer, est aussi présente dans le monde du vin, et je me serais attendu à ce qu'un de mes vignerons naturels préférés fustige cette attitude en sortant une belle cuvée "bling bling". Las, ils se sont fait coiffés par les brasseurs, qui manient, il est vrai, la dérision depuis bien plus longtemps. Alors quand, en vacances en Ardèche, je tombe sur cette cuvée de la brasserie du Pilat dans une boutique bio de St Sauveur de Montagut, je n'hésite pas, j'achète. Cette brasserie n'en est pas à son coup d'essai, elle a déjà décliné cette bière de saison "la canicule", les deux années précédentes, en Villepine et Raffarine...

ardeche_bling

Bling Bling Canicule, 4,6 %

C'est une bière, blonde, dite de saison. Belle mousse blanche, robe trouble et pâle. Le nez est un peu réduit (H2S), mais dévoile de belles petites notes florales et d'agrumes à l'aération. Mais c'est en bouche que l'on s'éclate. C'est friand, très frais, "crispy" diraient les anglophones. Peu amère, avec une petite acidité, mais sèche. C'est vraiment très désaltérant tout en ayant un moelleux suffisant. dans le style bière légère, c'est vraiment très réussi; une belle concurrente à la Loirette (82/100).

J'en ai profité pour déguster les autres. La Girasole 2.

De fermentation haute, c'est également une blonde. Hélas, le nez houblonné est quelque peu gâché par des notes de fromage intenses. Autolyse de levure, houblons trop âgés? Ce qui pourrait encore passer sur une bière de type ale, enlève à celle-ci de la fraîcheur et couvre probablement les arômes de houblon frais que l'on devrait y détecter. C'est d'autant plus dommage, que la bouche est vraiment sympathique. Assez amère, un peu astringente, il y a du moelleux typé "blanche" sans aucune lourdeur. Une bière à nouveau d'une belle digestibilité. Ca se boit bien très frais pour éviter ces notes fromagères, mais les beaux arômes de houblon nous manquent cependant. A revoir, sans aucun doute! (63/100)

La Rouquine

Une ambrée. Le nez est étrange, arômes d'oliv, de câpre et de cornichon mêlés de notes lard fumé et de caramel; étrange, mais loin d'être désagréable. La bouche est astringente, sèche, avec cette acidité typique de la maison. Original mais savoureux (81/100).

Une dernière pour la route, ce sera la Veuve Noire, 6%.

Robe sombre, on s'en serait douté. Nez de sirop d'érable, notes nettes de café, et à nouveau ces effluves un peu acide de câpres et d'algues. Attaque fraîche, bouche sèche, acidité un peu "Rodenbach". Finale courte mais c'est désaltérant. Pour amateur d'amertume, il y a un peu d'âcreté aussi. A nouveau un équilibre original mais très appréciable (80/100). Une brasserie à suivre, qui plus est en bio, pour ces bières originales et désaltérantes. Et il y en a d'autres; je me réjouis de déguster à l'occasion leur bière au chanvre ou encore; la Grande Marée...

02/09/2008

ARCH'EN BIERES: La FORESTINNE

Petit saut à Archennes, mon village natal, à mon retour de vacances, pour jeter un oeil et une papille à la quatrième édition du festival de bières de dégustation d'Arch' en bières. Ce fut aussi l'occasion de rencontrer Mickey et ses potes. Mickey, alias Michael Vermeren, est un amateur passionné de bières qui tient un blog très complet sur les bières belges de tout bord; c'est aussi un membre actif du forum d'amateurs passionnés Bierebel. Mais c'est surtout un brasseur plein d'idées. En 2005, année de la bière, avec deux compères, il se lance dans la création de bière et fonde la SPRL B.G.V. Si le rêve est évidemment de posséder sa brasserie, en attendant, elles seront brassées à la brasserie Caracole par François Tonglet. Il y en a trois, et j'ai eu l'occasion de les déguster à Archennes en compagnie de Mickey.

archennnes_vermeren

forrestine

LA FORESTINNE (7,5% alcool). Voici ce que l'on peut lire sur leur site concernant cette bière. La 'Forestinne' est une bière blonde dorée titrant 7,5 % d'alcool. Son arôme est houblonné avec des senteurs boisées. Son goût est fruité et laisse exploser en bouche des notes maltée. Contrairement à la tendence actuelle, qui est aux bières fruitées et sucrées, nous avons voulu rester dans la tradition brassicole en faisant une bière amère, car l'amertume est l'essence même de la bière. L'étiquette a été dessinnée par un dessinateur amateur, Grégory Groves de Bruxelles. Elle représente un coin de forêt, aperçu en écartant le feuillage d'un buisson et où une petite Nûtonne cache dans ses mains derrière son dos l'ingrédient secret, qui confère à notre bière, une petite amertume rafraîchissante!

Je lui trouve, pour ma part, une robe blonde assez foncée. Nez très frais, fruité, agrumes, mais avec des notes d'eucalyptus. Amertume nette et franche, belle rondeur. La finale bien amère, montre cependant un peu d'âcreté provenant sans doute de l'ajout de cet ingrédient"secret" (des bourgeons de pins;-). Très digeste cependant (80/100*).

forestinne_ambrosia

AMBROSIA, 7,5%. Une ambrée. Très beau nez complexe, de malt et d'ovomaltine avec quelques notes de café et de fruits rouges. La bouche est équilibrée, avec une délicieuse amertume? La finale réglissée est un peu trop sucrée, avec une point d'âcreté. Il faudrait peu de chose à cette bière pour en faire une belle référence dans les ambrées (80/100*).

MYSTERIA. Une bière blonde très dorée, dense, semblant assez riche en alcool, mais d'un très bel équilibre. Très fruitée, fruits blancs très mûrs; banane et poire. La finale est légèrement sucrée, mais possède un tout petit peu d'amertume pour balancer le tout. Assez consensuel, mais savoureux! (82/100*).

C'est avec grand plaisir que je redégusterai ces bières un peu plus calmement que dans les conditions festives de l'Arch'en bières!

00:21 Écrit par Laurent dans Events | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : mickey, archenbieres, ambrosia, mysteria, forestinne |  Facebook |